Vous pouvez me contacter pour toutes demandes d’informations complémentaires.

Je me tiens à votre disposition pour répondre à vos questions.

Tél. : 06 29 64 38 27

*** Nous prenons toujours en compte vos commandes par téléphone au : 06 29 64 38 27 ****

  • Pas de produit dans le panier.

Blog

  /  Réflexions   /  Dépressif, normal !!

La douleur, la douceur, la colère, le calme, le bonheur, le malheur, le positif ou le négatif, nous ne pouvons pas échapper au contraire de ce qui est.

« Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade »
Krishnamurti

La déprime et le bien-être

La dépression, un mal encore méconnu
La dépression le résultat de la vie que nous menons.

L’anxiété, la dépression, les angoisses, des sujets tabous

Des maux mal estimés par notre société car ces symptômes sont considérés comme une faiblesse, des comportements à bannir, nous devons être forts, dans un paraître parfait, efficace, performant, joyeux à tout moment.

C’est dans ta tête, comme le signale l’expression courante comme pour chasser le vilain démon, pas de place pour la tristesse, pour s’inquiéter deux secondes sinon vous êtes catalogués élément négatif.
Et pourtant négatif est l’adjectif qu’il nous faut, à savoir que absolument tout sur notre plan d’existence est soumis à cette loi que l’on nomme polarité, c’est un fait irréfutable et notre vie de tous les jours repose sur ce principe, la dualité.
La douleur, la douceur, la colère le calme, le bonheur le malheur, le positif ou le négatif, nous ne pouvons pas échapper au contraire de ce qui est.
La déprime et le bien-être

Quand ils nous envahissent, ces états de mal être sont généralement difficiles à accepter et voir aussi souvent cachés à notre entourage, ils sont la conséquence le plus souvent d’un manque d’attention à notre corps, manque d’activité physique, mauvaise hygiène alimentaire, provoquant carences minérales ou vitaminiques diverses sans oublier l’impact de tous les facteurs polluants environnementaux, mais ils sont aussi le miroir de notre vie, de nos comportements de tous les jours, mais dans tout les cas les états de déprime sont des phénomènes physiologiques naturels, nécessaires, des manifestations du corps normales, ordinaires et légitimes.

Rassurez-vous,vous n’êtes pas du tout malade !

La sensibilité à la détresse des autres est tout a fait légitime mais elle peut être facteur de déprime.
La dépression différente de la déprime
Déprime et dépression sont deux choses différentes.

Dépression et déprime saisonnière

Ensuite, il y a une différence entre ce que l’on appelle une déprime saisonnière, le stress, un coup de blues ou une baisse de moral et une dépression plus longue mais qui ne restera que passagère si vous prenez les choses en mains.

 

Le corps revendique, il nous lance des appels de détresse, il se rebelle contre la vie que vous menez, contre certaines choses que vous ne voulez pas voir, il remet à l’ordre du jour des douleurs enfouies, il contraint à rompre avec certains comportements de votre mode de vie ou de votre mode de pensée.
Stop, vous êtes peut-être dans le déni, dans le trop de tout, toujours plus vite, toujours plus de pression, avec plus de fatigue, plus de stress, mais pas assez de temps pour soi et peut-être même pas la bonne vie pour soi.

 

Il est évident que la société nous met aussi dans des exigences de vie pas toujours souhaitées, sans oublier une condition humaine planétaire ne nous laissant pas toujours indifférent.

Le corps active un mécanisme logiquede mécontentement

La dépression nous permet de voir dans notre vie ce qui est juste et ce qui est faux.
La dépression : le mal du siècle
Écoutez-vous, la réponse est en vous.

Trop d’empathie peut apporter la dépression

La sensibilité à la détresse des autres est tout a fait légitime mais elle peut être facteur de déprime.

Le corps active simplement un mécanisme logique de mécontentement, mais avant tout un processus de protection, revendiquant des problèmes à prendre en compte et à résoudre, souvent pour vous préserver d’un danger, d’une maladie pouvant même devenir grave ou de problèmes psychologiques plus importants.
La dépression nous permet de voir dans notre vie ce qui est juste et ce qui est faux.
Il est donc très important de regarder les choses en face, d’être à l’écoute sur ce qu’elle nous dit, de ne rien mettre sous le tapis et essayer de décoder pourquoi les signaux d’alarmes se mettent en route.

Les raisons peuvent être très diverses et la durée du mal être plus ou moins long, un choc émotionnel, des peurs, des mauvaises attitudes ou habitudes à changer, des inquiétudes excessives, des prises de médicaments avec des effets secondaires importants, des souvenirs traumatiques, une situation familiale compliquée, un travail rebutant.

En aucun cas il ne faut refuser ou lutter contre la dépression, mais plutôt l’observer, la laissez circuler en soi, la laissez passer.
L’acceptation de cet état est primordiale pour amorcer une compréhension, une amélioration et un mieux-être.

Mettez-vous à l’écoute, la réponse est en vous

Souvent très simple, déjà le fait de discerner, d’estimer et de reconnaître ce qui peut être la cause du mal-être occasionne un processus de guérison, comme si le corps considérait la prise en compte de la réflexion et de la volonté à comprendre plutôt que de combattre sans rien voir.

Penser éventuellement à vous faire soutenir psychologiquement par une personne compétente, se libérer verbalement est salutaire et souvent providentiel.

Statuer sur une réflexion personnelle claire et prendre des résolutions n’est pas toujours simple, mais il implique souvent de devoir passer par une acceptation, une évolution, un changement, c’est votre vie, elle n’est qu’à vous, et votre santé en dépend.

Et si ce passage de déprime était une chance, on vous tapote sur l’épaule et on vous dit, attention, tu vas tomber, ou, tu t’es trompé de route, une occasion unique pour s’arrêter, pour faire un bilan.

Prenez le parti de ce qui doit être regardé et considéré, de ce qui doit être changé, de ce qui doit être dit, de ce qui doit être accepté, vivez pleinement vos aspirations profondes, osez être vous-même et décidez pleinement de vos choix de vie.

La dépression est positive et salutaire car elle nous pousse vers une mutation pour le meilleur, à une transformation intérieure, à passer un palier de maturité, elle nous entraîne à réintégrer notre idéal de vie.

Physiologique ou psychologique.

N’agissez pas par peur, informez-vous avant de prendre la décision de consommer des anti-dépresseurs

Attention aux anti dépresseurs et somnifères

Tout d’abord, les antidépresseurs et les somnifères sont souvent proposés pour traiter ces différents états anxiogènes et troubles du sommeil, mais attention, si vous faites ce choix cela risque d’être une mauvaise solution car ils ne sont pas dénués d’effets secondaires, de risques d’addiction très rapides, et ne traitent absolument pas les causes de la dépression, voire plutôt les augmentent à long terme.
Plusieurs études ont même prouvé une augmentation du risque suicidaire avec leur consommation.

N’agissez pas par peur, informez-vous avant de prendre la décision d’en consommer.

Les symptômes physiologiques.

La dépression peut être grave
La dépression est un fait très troublant et déstabilisant.

Symptômes courants de la dépression

  • Tremblements, tétanie ou raideurs musculaires, sueurs, douleurs thoraciques, sensations d’étouffement, étourdissements, palpitations, fatigue et faiblesse générale, essoufflements, problèmes de vue, difficulté cognitive ( mémoire, manque d’attention et de motilité) troubles digestifs, articulaires, sexuels, douleurs diverses…
  • Les symptômes physiologiques ou somatisation liés à ces états de déprime peuvent être très troublants et perturbants, ils enclenchent des peurs et des angoisses nous faisant dramatiser et imaginer le pire, il ne faut pourtant pas trop s’inquiéter dans un premier temps.
    Le corps exprime votre détresse, votre déprime, en somatisant ces manifestations physiques, mais la plupart du temps aucune cause organique, médicale, n’est rattachée à cette douleur, on parle bien de cause psychologique.
  • Le corps devient un support d’expression, un langage corporel.

Soigner les problèmes psychologiques ET physiologiques

Toutefois, si ces symptômes vous rendent trop anxieux, il est important de vous rassurer en faisant les analyses ou examens correspondants.

Ensuite, il faut s’employer à traiter et soigner autant les problèmes psychologiques que physiologiques, rééquilibrer le lien entre le corps et l’esprit. L’un ne va pas sans l’autre. Ce sont deux parties qui interagissent et s’influencent entre elles.

Intervenir et soutenir en premier le corps et les problèmes physiologiques semble plus judicieux, des solutions peuvent être très efficaces rapidement, de plus, très souvent, les terrains anxiogènes et dépressifs sont tous simplement dûs à des carences importantes, des intoxications aux métaux lourds, des effets secondaires de traitements médicamenteux, sans oublier une quantité considérable de pollutions environnementales de toutes sortes, électromagnétiques, atmosphériques, et aussi chimiques, accompagnant la chère nourriture industrielle.

Dans notre alimentation, les mémoires nocives des informations vibratoires contenues par exemple dans des produits toxiques et chimiques auront des effets répercutés sur les plans subtils du corps, baissant son niveau vibratoire et créant des déséquilibres énergétiques dans des proportions souvent considérables.

Alimentation et dépression
Des glandes surrénales fatiguées provoquent de la dépression

La dépression prend beaucoup d’énergie

Par exemple, une mauvaise alimentation génère pollutions et carences dans le corps amenant un état dépressif et cet état dépressif s’exprime en somatisant des symptômes corporels.

Il est autrement aussi important de comprendre que les symptômes physiologiques somatisés par l’anxiété et les angoisses prennent beaucoup d’énergie, créant un affaiblissement général du système immunitaire ainsi que des états de fatigues très conséquents, souvent dû a un épuisement et à un déséquilibre de vos glandes surrénales.
Les glandes surrénales épuisées seraient même à l’origine de bien des problèmes de santé.

Il est urgent de stopper les mauvaises habitudes alimentaires

Les glandes surrénales sont responsables justement de l’une des fonctions les plus importantes du corps, la gestion du stress.
Elles régulent le métabolisme et sont responsables de la libération d’hormones indispensables au bon équilibre du corps.

Les états de déprime important, le surmenage, le manque de sommeil, les carences alimentaires sont responsables de leur affaiblissement.

Ironiquement les glandes surrénales fatiguées provoquent de la dépression, de l’anxiété, un déséquilibre hormonal, une grande fatigue, un système immunitaire défaillant, etc….

Vous avez bien compris le mécanisme du cercle vicieux se mettant en place, des problèmes psychologiques peuvent amener à des pathologies physiques et vice versa, des pathologies physiques peuvent amener à des problèmes psychologiques.

Pour éviter de tomber dans une dépression chronique, il est donc primordial de stopper impérativement toutes les mauvaises habitudes alimentaires et d’adopter une alimentation saine, salutaire, équilibrée, sans produits raffinés ou industriels et de redonner rapidement à votre corps toutes les conditions principales pour le rééquilibrer dans sa totalité.
Vous devez impérativement également reconstituer votre capital en nutriments essentiels sous forme de vrais compléments alimentaires.
(voir compléments alimentaires)

La clé pour un bon rétablissement passe avant toute chose par l’alimentation.

Ce que nous ingérons est primordial, se nourrir est l’acte le plus important, le plus déterminant de notre vie. Une bonne alimentation naturelle et de qualité est garante d’une santé optimale physiquement, mais elle est avant tout la base d’un équilibre énergétique majeur, mental, émotionnel et spirituel.

Par contre, attention, tout changement important d’alimentation doit se faire doucement, sans précipitation pour ne pas perturber le corps.

En priorité, un travail en phytothérapie (utilisation des plantes) pour calmer tout de suite le corps et l’esprit est le plus important.